Je vis Je meurs
A chaque seconde
Je suis en émoi
Statue de chair
Mort
Vivant
Au rythme inébranlable
D'un cerveau trop lent
D'un coeur bouillonant
De multiples images
M'envahissent
Des hordes de mots
S'acharnent
Sur ma vie
Immobile
Futile

Je vis Je meurs
Chêne echainé
Immobile
Et pourtant
Si mobile