René Magritte - Le mémoire (1938)

Le temps a passé sur mes illusions
comme un char crache ses démons
il a detruit les faux espoirs
les envies d'un soir
Le temps a lavé mon esprit
des idées sans issues, sans vie
pour ne laisser que l'envie
de vivre, encore et toujours
41 années déjà que mon premier cri
a retenti